Images de modèles de Storman. Fourni par Blogger.

Blog Archive

Video Of Day

Text Widget

Sample Text

Rejoignez nous sur Facebook

Popular Posts

Pages

Get Social

Ce que la serveuse trouve sur la table la fait fondre en larmes. Vous devez lire son histoire!

 

Un soir, alors qu’il est en voiture, un homme voit une vieille dame bloquée sur le bord de la route dans une Mercedes. Bien que ce soit le crépuscule et que la nuit commence à tomber, il voit très bien qu’elle a besoin d’aide. Alors il s’arrête sur le bas-côté et sort de la voiture. Sa Punto fait toujours du bruit, même à l’arrêt, alors qu’il s’approche de la dame.


Bien qu’il arrive avec le sourire aux lèvres, la vieille Dame prend peur en le voyant. Depuis plus d’une heure qu’elle est coincée là, personne ne s’est arrêté pour l’aider. Lui veut-il du mal ? Il n’a pas l’air digne de confiance, il a l’air pauvre et affamé.

L’homme remarque qu’il lui fait peur. Il la voit se figer, là-dehors, dans le noir, à côté de sa voiture. Il sait exactement ce qu’elle ressent. Il connaît bien ces frissons, que seule la peur parvient à procurer. Il lui dit : “Je suis là pour vous aider Madame. Pourquoi n’attendez-vous pas dans la voiture, bien au chaud ? Au fait, je m’appelle Bryan Anderson.”

Elle a seulement un pneu crevé. Mais pour une vieille dame, c’est déjà bien pénible. Bryan rampe sous la voiture pour trouver une place pour le cric, s’esquintant les mains une fois ou deux. Rapidement, il parvient à changer la roue. Mais il est tout sale et ses mains sont douloureuses.

Alors qu’il sert les derniers écrous de la roue, la vieille dame, qui est montée dans la voiture, baisse la vitre et engage la conversation. Elle lui raconte qu’elle vient de Nantes et qu’elle est seulement de passage ici. Elle lui est très reconnaissante pour son aide. Bryan sourit et ferme le coffre de sa voiture. La dame lui demande, combien elle lui doit. Elle avait déjà imaginé les pires choses qui auraient pu lui arriver s’il ne s’était pas arrêté pour l’aider, alors elle est prête à payer n’importe quelle somme.

Bryan n’avait pas pensé à être payé pour lui avoir rendu ce service. Ce n’est pas un boulot pour lui. Il voulait seulement l’aider, comme de nombreuses personnes l’ont aidé, lui, quand il en avait besoin. Toute sa vie, il a vécu ainsi. Et il ne lui est jamais venu à l’esprit de demander une rémunération contre les services qu’il a rendus aux personnes qui étaient dans le besoin.

Il lui dit alors : “Si vous pensez vraiment me devoir quelque chose, voici ce que vous pouvez faire : la prochaine fois que vous voyez une personne dans le besoin, aidez-la. Et pensez à moi”. Sur ces mots, il attend de voir que la voiture de la dame redémarre et qu’elle s’en aille avant de lui-même reprendre le volant et de repartir. C’était une journée morne et froide, mais il se sent bien, en conduisant pour rentrer chez lui. Sa voiture disparaît dans le crépuscule de la nuit.

À quelques kilomètres en bas de la route, la vieille dame voit un petit café. Elle s’y arrête pour manger un morceau et se relaxer avant de repartir pour la dernière étape de son voyage. Le café est d’un aspect miteux. Sur le parking se trouvent deux pompes à essence. Elle n’a pas du tout l’habitude de fréquenter ce genre d’endroit. La serveuse arrive et lui amène une serviette propre, pour que la dame puisse sécher ses cheveux mouillés. Elle a un joli sourire. Ce genre de sourire qui ne s’efface pas, même après une longue journée passée debout à servir les clients. La dame remarque alors que la jeune serveuse est enceinte d’environ huit mois. Et pourtant, elle continue de travailler comme si de rien n’était malgré les douleurs et les efforts qu’elle doit faire pour rester debout si longtemps. La vieille dame se demande comment quelqu’un qui, comme elle, possède si peu, peut aider une totale inconnue. Alors, elle se souvient de Bryan.

Après avoir fini son repas, la dame paye l’addition avec un billet de 100 €. La serveuse se rend vite à la caisse pour lui rendre la monnaie, mais la vieille dame en profite pour s’éclipser par la porte. Le temps que la serveuse revienne, la dame avait déjà disparu. Elle se demande alors où la cliente a bien pu passer. Puis, elle remarque qu’elle a laissé un petit mot sur une serviette en papier.

Alors qu’elle le lit, des larmes commencent à couler sur ses joues : “Vous ne me devez rien. J’ai vécu cela aussi. Quelqu’un m’a aidée une fois, de la même façon que je vous aide maintenant. Si vous pensez vraiment me devoir quelque chose, voici ce que vous pouvez faire: ne brisez pas cette chaîne de l’amour et aidez vous-même une personne dans le besoin.”



Sous la serviette, la serveuse trouve quatre autres billets de 100 €. 

Il reste toujours des tables à débarrasser, des sucriers à remplir et des clients à servir. Mais la serveuse se promet de remplir sa mission  un autre jour. Cette nuit-là, alors qu’elle rentre à la maison et se blottit au chaud dans son lit, elle repense à ce que la dame lui a écrit. Comment cette vieille dame a bien pu savoir à quel point elle et son mari étaient dans le besoin ? Avec l’arrivée du bébé le mois prochain, tout allait être plus compliqué…



Elle sait à quel point son mari est inquiet, lorsqu’il se glisse sous les couvertures, à côté d’elle. Elle l’embrasse tendrement et lui murmure : « Tout ira bien. Je t’aime Bryan Anderson.”

Il y a un dicton qui dit : “On récolte toujours ce que l’on sème”. Partagez cette histoire avec tous vos amis pour que cette chaîne d’espoir et d’entraide ne se brise pas.

Source : http://aidersonprochain.com/

More Categories

loading...