Images de modèles de Storman. Fourni par Blogger.

Blog Archive

Video Of Day

Text Widget

Sample Text

Rejoignez nous sur Facebook

Popular Posts

Pages

Get Social

Les effets secondaires du gingembre et qui ne doit pas en consommer ?

 

Le gingembre est utilisé depuis plus de 5000 ans pour cuisiner et aussi comme remède dans de nombreux pays asiatiques en raison de ses puissantes propriétés. C’est actuellement l’une des plantes les plus largement utilisées dans le monde entier.


Selon les traditions ayurvédiques, le gingembre est considéré comme l’épice la plus « sattvic » et c’est l’une des plantes les plus essentielles. Il est considéré Katu-rasam (goût amer), Ushna-veerya (activité chaude), Vata-kapha- har-prabhavam (effet correcteur des imperfections respiratoires et des mucosités), Katu-vipaka (effet piquant), Laghu-snigdha-gunam (propriété douce et onctueuse), et est précieux comme remède et moyen d’éliminer les troubles de Kapha et Vatta.

Si le gingembre est pris en grande quantité, il peut provoquer des brûlures d’estomac, des gaz, des ballonnements, des nausées ou des maux d’estomac.

Le gingembre est appelé Vishava-bheshaj (le remède universel) et Maha-aushadhi (remède à large spectre). Le concept de feu digestif et métabolique (agni) est vraiment central pour l’Ayurveda. Si la nourriture est correctement traitée et digérée, elle ne va pas créer de toxines dans le corps, appelées Ama. Même si « ama » est créé, il peut être détruit par « agni » que l’on peut obtenir avec le gingembre. L’Ayurveda considère le gingembre comme une plante piquante qui n’a pas la forte âcreté irritante et concentrée du piment, mais qui est suffisamment irritante pour réveiller les vaisseaux sanguins. De plus, dans la médecine Chinoise, le gingembre est réputé pour son utilisation dans l’élimination des toxines. Il est utilisé comme antidote de l’empoisonnement par la nourriture, les médicaments ou d’autres plantes.

Mais est-ce qu’une plante si puissante peut avoir des effets secondaires? La réponse est oui, en fait les herboristes conseillent de ne pas prendre plus de 4 grammes de gingembre en une seule journée. Le gingembre, si il est pris en grande quantité, peut provoquer des brûlures d’estomac, des gaz, des ballonnements, des nausées ou des maux d’estomac, car il renforce l’action de la warfarine par des mécanismes hétérogènes. Il peut augmenter le risque de saignement ou éventuellement potentialiser les effets de la thérapie de la warfarine, en particulier lorsqu’il est pris sous forme de poudre.



Qui ne devrait pas consommer de gingembre ?

Les personnes atteintes d’ulcères ou d’inflammation

Le gingembre frais non mâché peut causer une occlusion intestinale, et les personnes qui ont eu des ulcères, une maladie inflammatoire de l’intestin ou les intestins bloqués peuvent mal réagir à de grandes quantités de gingembre frais.

Les personnes atteintes de calculs biliaires

Le gingembre peut affecter négativement les individus souffrant de calculs biliaires et il est donc contre-indiqué dans ce cas car il favorise la production de bile.

Les personnes souffrant de troubles de la coagulation

Le gingembre stimule la circulation et augmente le flux sanguin tout en prévenant les caillots sanguins. Il pourrait augmenter le risque de saignement, surtout si vous avez un trouble de la coagulation ou si vous prenez des médicaments qui ralentissent la coagulation du sang.

Les femmes enceintes

Les femmes enceintes devraient également être prudentes car le gingembre peut provoquer des contractions utérines. Il a aussi été démontré qu’il interfère avec l’absorption du fer alimentaire et des vitamines liposolubles. Il est recommandé de consulter un herboriste ou un naturopathe avant d’utiliser le gingembre comme supplément ou dans votre alimentation. Boire du thé au gingembre est particulièrement déconseillé dans les dernières semaines de la grossesse en raison du risque accru de saignement.

Avant une opération

Selon un article publié dans « Der Anaesthesist » en 2007, la consommation de gingembre avant une opération chirurgicale présente également un risque en raison des risques de saignement. Si vous devez subir une intervention chirurgicale, vous devriez éviter de boire du thé au gingembre dans les deux semaines précédentes.

Réaction à certains médicaments

Si vous prenez des médicaments, demandez l’avis de votre thérapeute car cela peut interférer avec certains médicaments. Le gingembre ne devrait pas non plus être consommé par les personnes qui prennent des anticoagulants, des barbituriques, des bêta-bloquants, de l’insuline, ou celles qui suivent une thérapie antiplaquettaire. Selon MedlinePlus, département du National Institute on Health, le gingembre peut interagir avec de nombreux autres médicaments comme les anti-acides qui peuvent être affectés par le gingembre, en stimulant la production d’acide de l’estomac. Le gingembre peut également interagir avec d’autres médicaments pour le coeur, les antihistaminiques, les traitements contre le cancer et les médicaments pour la perte de poids.

Interactions avec certaines plantes

Le gingembre peut également interagir avec des plantes qui stimulent la circulation sanguine et ralentissent la coagulation sanguine comme le clou de girofle, l’ail, le ginkgo biloba, le ginseng, le curcuma, l’angélique. La combinaison du gingembre avec ces plantes pourrait augmenter le risque de saignement.



Modère l’appétit

Une étude pilote publiée dans « Métabolisme : une étude clinique expérimentale » en 2012, a révélé que le gingembre réduit l’appétit et améliore la sensation de satiété chez les personnes en surpoids. Les chercheurs de l’étude pensent que la capacité du gingembre à réguler et moduler les concentrations de l’hormone sérotonine joue un rôle dans la modération de l’appétit. Du fait qu’il s’agit d’une étude pilote, cependant, d’autres recherches sont nécessaires pour valider ces résultats. Si vous essayez de prendre du poids, vous devez savoir que boire du thé au gingembre peut potentiellement réduire votre appétit.

Diabète – hypertension artérielle

Evitez de prendre en même temps du thé au gingembre et des médicaments pour fluidifier le sang, comme la warfarine ou l’aspirine. Le gingembre peut abaisser la glycémie et la pression artérielle, donc  si vous prenez des médicaments pour le diabète ou l’hypertension artérielle, parlez-en à votre médecin, car vous n’avez peut-être pas besoin d’autant de médicaments si vous prenez également du thé au gingembre régulièrement.

Beaucoup de ces effets secondaires peuvent être évités en prenant des suppléments au gingembre dans des capsules, comme les capsules à enrobage entérique, qui retardent la digestion de la plante par le corps jusqu’au moment ou elle entre dans le tube digestif. Mais le gingembre, s’il est consommé en quantités raisonnables, a peu d’effets secondaires néfastes et se trouve sur la liste des aliments « généralement reconnus comme sûrs » par la FDA. Il y a eu des cas où des suppléments à base de plantes ont été vendus et étaient contaminés par des métaux toxiques ou d’autres médicaments. Aussi, les suppléments à base de plantes doivent être achetés à partir d’une source fiable pour minimiser le risque de contamination.

Source ; www.sante-nutrition.org

More Categories

loading...