Une étude montre que le gingembre est 10 000 fois plus fort que la chimio (tue seulement les cellules cancéreuses)


Le gingembre est une épice fantastique utilisée non seulement pour l’alimentation et les jus mais aussi pour traiter les nausées et le mal des transports. Cependant, ce qui est encore plus étonnant, ce sont les nouvelles études qui sortent et qui montrent l’effet que le gingembre a sur différents types de cancer.



Une étude réalisée par la Georgia State University a constaté que l’extrait de gingembre a été en mesure de réduire la taille d’une tumeur de la prostate de 56% chez la souris. On a également constaté que le gingembre a réduit l’inflammation et alimenté les souris en antioxydants.

Cette étude n’était que le début. Une autre étude publiée sur PLoS a constaté que le 6-shogaol, un composé trouvé dans le gingembre, est supérieur pour cibler la cause de la malignité du cancer du sein ou des cellules souches du cancer du sein.



Les cellules souches cancéreuses ne représentent que 0,2 à 1% de la composition cellulaire d’une tumeur, mais elles sont très difficiles à tuer. Si la cellule souche n’est pas détruite, cela va créer encore plus de cellules cancéreuses qui pourraient voyager dans tout le corps.
« Ce que cela signifie est que ces cellules souches cancéreuses sont capables d’auto-renouvellement; elles sont capables de différenciation en continu, sont résistantes aux agents chimiothérapeutiques classiques, et sont capables de se séparer et de former de nouvelles colonies tumorales. La seule façon de s’assurer pleinement que votre corps est guéri du cancer est de détruire les cellules souches cancéreuses dans une tumeur ».(Health Nut News)
Wikipedia
Cette étude a révélé que le 6-shogaol trouvé dans le gingembre est produit lorsque la racine est soit séchée ou cuite. Ce sont des méthodes courantes pour préparer le gingembre. Mais ce qui est encore plus étonnant est l’effet qu’il a eu sur le corps en luttant contre les cellules souches du cancer.
« Les chercheurs ont constaté que ces effets de destruction du cancer sont survenus à des concentrations qui étaient non-toxiques pour les cellules non-cancéreuses. Cela signifie que ce composé particulier du gingembre a seulement tué les cellules cancéreuses, épargnant les cellules saines. Cela le rend très différent des traitements conventionnels du cancer qui ne présentent pas ce genre de cytotoxicité sélective, ce qui signifie qu’ils peuvent vraiment nuire au patient ». (Health Nut News)
Dans le cancer du sein, l’étude a montré que le 6-shogaol a un impact substantiel sur le cycle cellulaire qui augmente la mort des cellules cancéreuses. Il inhibe également la croissance des sphéroïdes ou amas du cancer du sein.



Enfin, par rapport au médicament anticancéreux Taxol, le 6-shogaol a tué plus de cellules cancéreuses et de tumeurs. Même lorsque la dose de taxol a été augmentée, les chercheurs ont constaté que le 6-shogaol était 10 000 fois plus efficace que le Taxol pour tuer les cellules souches cancéreuses, empêcher les nouvelles tumeurs de se former et maintenir en vie les cellules saines.

Il convient de noter que cette étude n’a pas été réalisée sur les personnes, mais sur des cultures cellulaires. Cependant, les résultats sont très prometteurs pour de nombreux futurs malades du cancer. Il est bien connu que les traitements traditionnels du cancer sont durs pour l’esprit, le corps et l’âme.

Source : www.sante-nutrition.org