Cancers pédiatriques : lancement d'un essai thérapeutique "unique au monde"


Un essai thérapeutique inédit mené par des centres de recherche français va tester des traitements personnalisés pour des enfants atteints de cancer.


L'Institut national du cancer (INCa), le centre Gustave Roussy et l'association Imagine for margo ont annoncé le lancement d'un nouvel essai thérapeutique, présenté comme "unique au monde", à destination d'enfants et adolescents souffrant d'un cancer incurable. Les cancers pédiatriques sont rares mais ils représentent la première cause de décès par maladie chez les enfants. Chaque année en France, 1.700 nouveaux cas sont diagnostiqués chez les enfants et 800 chez les adolescents. Le taux de survie à cinq ans est supérieur à 80% mais 20% en meurent encore. "Et à l'heure actuelle en Europe, seulement 10% des enfants qui ont un cancer en rechute ont accès à un nouveau médicament", a expliqué à l'AFP Gilles Vassal, directeur de la recherche clinique à l'hôpital Gustave Roussy.

Les enfants ont été un peu les oubliés des médicaments innovants" - Natalie Hoog-Labouret, responsable de recherche en pédiatrie à l'INCa

Quelque 260 enfants vont bénéficier de cet essai "AcSé-Esmart" sur trois ans. Ils auront accès à des médicaments innovants et ciblés "en fonction des caractéristiques moléculaires de leur tumeur", selon un communiqué conjoint de l'INCa, de Gustave Roussy et Imagine for Margo. En d'autres termes, "la tumeur de chaque enfant sera analysée pour savoir quelles sont les altérations moléculaires qui pourraient être cibles d'un nouveau traitement", a précisé le Pr Vassal. L'objectif est d'accélérer l'accès à l'innovation pour les enfants.

"C'est un tournant incroyable. C'est unique au monde", s'est félicitée Natalie Hoog-Labouret, responsable de Recherche en pédiatrie à l'INCa , alors que "les enfants ont été un peu les oubliés des médicaments innovants car c'est un marché qui ne rapporte pas beaucoup". Trois laboratoires, le britannique AstraZeneca, l'américain BMS et le suisse Novartis, vont mettre à disposition des médecins des molécules. En contre-partie, ils bénéficieront des résultats de cet essai. De leurs côtés, l'INCa et Imagine for Margo financeront cet essai à hauteur d'un million d'euros chacun, a en outre indiqué à l'AFP le Dr Hoog-Labouret. Le programme AcSé (Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes) a déjà permis le lancement de deux autres essais à destination d'adultes atteints notamment du cancer du poumon.

Source : www.sciencesetavenir.fr


Partagez :

Posts les plus consultés de ce blog

La Finlande annonce officiellement qu’elle préfère sortir de l’euro plutôt que de payer les dettes des autres

Ivre, elle laisse sa voiture dans le stationnement du bar. Le lendemain, elle trouve ceci sur son pare-brise!

Les députés votent à l’unanimité le doublement de la durée de leur indemnisation en cas de défaite électorale !