Images de modèles de Storman. Fourni par Blogger.

Blog Archive

Video Of Day

Text Widget

Sample Text

Rejoignez nous sur Facebook

Popular Posts

Pages

Get Social

La vérité sur la chimiothérapie accidentellement dévoilée par une étude

 


Il semblerait que les tumeurs se développent plus rapidement après la chimiothérapie !


Des chercheurs de l’état de Washington ont sorti un inoubliable  »oups ! » quand ils ont découvert par hasard la vérité mortelle sur la chimiothérapie quand ils ont cherché pour quelles raisons on a beaucoup de mal à détruire les cellules cancéreuses de la prostate avec la chimiothérapie. Ils ont découvert qu’en réalité la chimiothérapie ne traite ni ne guérit le cancer, pire encore, elle active la croissance et favorise la propagation des cellules cancéreuses, les rendant beaucoup plus difficiles à détruire une fois la chimiothérapie commencée.

Selon l’étude, la chimiothérapie, qui est la méthode standard pour traiter le cancer aujourd’hui, est un gros échec, et en plus elle est au complet détriment du malade cancéreux. Evidemment, ces découvertes qui ont été publiées dans le journal Nature Medicine, ont été ignorées de la communauté scientifique dominante. Les résultats éclairent en détails la manière dont la chimiothérapie oblige les cellules saines à libérer une protéine qui en réalité alimente les cellules cancéreuses et les fait prospérer et proliférer.


LA VÉRITÉ SUR LA CHIMIOTHÉRAPIE : D’après cette étude, la chimiothérapie induit la libération dans les cellules saines une protéine, WNT16B,

qui aide à assurer la survie et la croissance des cellules cancéreuses. La chimiothérapie endommage aussi définitivement l’ADN des cellules saines. Ainsi la chimiothérapie empire l’état du patient au lieu de le soigner puisqu’elle détruit les cellules saines et fait proliférer les cellules cancéreuses. Cette découverte devrait interpeller quiconque est personnellement impliqué, soit pour lui-même en ayant un cancer, soit parce qu’il connaît une personne qui en est atteinte.

Quand le WNT16B est secrétée, elle favoriserait le développement des cellules cancéreuses proches, celles-ci se répandraient, elles résisteraient à une thérapie ultérieure, » a expliqué le co-auteur de l’étude Peter Nelson du Centre de Recherche Fred Hutchinson sur le cancer à Seattle, concernant cette découverte à laquelle  »il ne s’attendait pas du tout. »  » Ces résultats indiquent que dans les cellules bénignes les réponses en retour… peuvent contribuer directement à une dynamique de grossissement de la tumeur, » a ajouté l’équipe au complet selon ce qu’elle a observé.

LA VÉRITÉ SUR LA CHIMIOTHÉRAPIE: Cette recherche indique qu’on pourrait avoir plus de chances de guérir du cancer en évitant la chimiothérapie.


Cela signifie que la chimiothérapie serait totalement inefficace, et qu’elle est en fait au complet détriment du patient cancéreux. Celui qui cherche vraiment à guérir fera tout pour éviter la chimiothérapie, et cherchera une alternative.

»Toute manipulation dirigée contre les tumeurs peut par inadvertance augmenter le nombre de tumeurs métastatiques, c’est ce qui finit par tuer les patients , » a déclaré le Dr Raghu Kalluri, auteur d’une étude similaire publiée l’année dernière dans le journal Cellule cancéreuse. Cette étude particulière a conclu que les drogues anti-cancer, qui sont habituellement données en même temps que la chimiothérapie engendrent des métastases.

Source : www.onsaitcequonveutquonsache.com

Partagez sur : 

More Categories

loading...