Les secrets du Big Mac


Pourquoi un Big Mac rutilant et « 100% pur bœuf » , vous laisse-t-il l’estomac noué et le moral dans les chaussettes ?


Pour savoir ce qu’il y a dans un Big Mac, il suffit de demander … Deux steaks hachés, du cheddar fondu, 3 buns de pain, des oignons, des cornichons, deux lits de salade et une sauce inimitable… apprend-on au comptoir de vente. On pourrait s’arrêter là. Il vaut mieux creuser un peu.

Qu’est-ce donc qu’un « bun de pain » ? qu’ est-ce qu’« une sauce inimitable » ? Juste un clic ou deux sur le site de Mc Donald. La réponse est là. Et bien évidemment, on tombe des nues. La recette du pain a des allures de posologie médicamenteuse. Une vingtaine d’additifs chimiques s’ajoutent à la farine[1] et l’eau. Agents anti-microbiens, agents de texture, colorants, conservateurs tous azimuts. La plupart de ces produits chimiques sont généralement utilisés dans l’industrie du plastique ou même la métallurgie…

Comment toutes ces saletés sont arrivées dans un Big Mac, c’est un véritable mystère… Il est probable d’ailleurs que personne ne le sache vraiment…


Dire qu’il était besoin au crétin de Supersize me de s’avaler pendant un mois devant la caméra trois menus Mc Donald’s par jour pour démontrer aux braves gens que ce genre de restauration était nocif pour la santé. Il suffit de lire la liste des ingrédients que Mc Donald’s met gentiment à la disposition de tous ses clients pour comprendre qu’un burger ou des frites Mc Do sont parfaitement in-di-gé-rables :

Le petit « pain » (dénommé Big Mac® Bun) :
Seules les indications en italiques sont des notes de l’auteur.

- farine enrichie (farine de blé raffiné, farine d’orge malté, niacine, fer (« reduced iron »), thiamine, mononitrate, riboflavine, acide folique, enzymes)
- eau
- sirop de maïs à haute teneur en fructose
- sucre
- huile de soja et/ou huile de soja partiellement hydrogénée

Le petit pain contient aussi 2% ( au plus) des ingrédients suivants :

- Sel
- sulfate de calcium (E516)
- Carbonate de calcium (E170) colorant blanc
- Gluten de blé
- Sulfate d’ammonium (E517) stabilisateur
- Chlorure d’ammonium (E510) Sale plus que le sel
- Stéaryl de sodium lactylé, (E481(i)) Emulsifiant, stabilisant
- Esters mixtes acétiques et tartriques des mono- et diglycérides - d’acides gras (E472(f)) DATEM * (Diacetyl Tartaric (Acid) Ester of Monoglyceride)
-  Acide ascorbique* (E300)
- Azodicarbonamide* (E927)
- Mono- et diglycérides* (E471)
- Mono- et di-glycérides éthoxyles (E488)*
- Orthophosphate monocalcique* (E341(i))
- enzymes*
- gomme de guar (E412)*
- peroxide de calcium (E930)*
- farine de soja*
- Propionate de calcium (E282) *(conservateur)
- Propionate de sodium (E281) (conservateur)
- Lécithine de soja
- Graines de sésame

La sauce « inimitable » (Big Mac® Sauce) :

huile de soja
condiment de cornichons (fait avec :)
– cornichons coupés en cubes
– sirop de maïs à haute teneur en fructose
– sucre
– vinaigre
– sirop de maïs
– sel
– Chlorure de calcium (E509)
– Gomme xanthane (E415)
– Sorbate de potassium (E202)
– Extraits d’épice
– Monooléate de polyoxyéthylène de sorbitane (polysorbate 80) (Émulsifiant)

- extrait de vinaigre
- eau
- jaunes d’œufs
- sirop de maïs à haute teneur en fructose
- poudre d’oignon
- graine de moutarde
- sel
- épices
- Alginate de propane-1 (E405)
- sodium benzoate (conservateur)
- son de moutarde
- sucre
- poudre d’ail

protéine végétale (maïs hydrolysé, soja et blé) – (Il s’agit en réalité de glutamate de sodium)
couleur caramel
extraits de paprika
lécithine de soja
curcuma (couleur)
Disodium de calcium d’EDTA (E385) (conservateur d’arôme).


Un burger Mc Do ne moisit jamais. Il n’a jamais eu rien de vivant. C’est de la nourriture androïde. Gardez-le dans votre tiroir ou au fond de votre poche pendant des années. Il restera tel quel. Indestructible. Hors-champ. L’air et le Temps n’ont pas d’impact sur cette matière-là. Les bactéries n’en veulent pas. Le dernier des microbes, le plus petit des champignons taille la route en le découvrant. Il n’y a que des humains pour s’avaler pareille ignominie. Que devient ce genre de plat au fond du corps humain ? Où s’accumulent les matières chimiques engrangées au fil des jours ? Allez savoir…

Le plus terrible n’est pas que cette chose existe et soit même mangée. Libre aux androïdes qui colonisent maintenant l’espèce humaine d’avaler ce genre de plats mutants. Le plus terrible est que l’on puisse encore appeler cette chose « pain » car ce n’est pas du pain mais une usurpation de pain. Un simulacre. Un mensonge. Tout comme un épi de maïs génétiquement modifié ne devrait plus pouvoir s’appeler « Maïs », du pain de laboratoire comme celui des Mc Donaldsne devrait plus avoir droit au nom de pain.

C’est la première et peut-être la seule bataille que doivent livrer les écologistes et les adeptes de la nourriture biologique. Celle des mots. Celle du Nom.

Dans une société où l’on ne démêle déjà plus le vrai du faux, les noms ne doivent pas être usurpés sous peine que nous ne perdions bientôt tout contact avec le Réel.

Source : www.onsaitcequonveutquonsache.com



Partagez :

Ailleurs sur le Web

loading...