Voici pourquoi dormir avec un téléphone cellulaire allumé sous votre oreiller est dangereux


La particularité du téléphone cellulaire, depuis son avènement, est son utilité à tout moment de la journée et en tout lieu. Cependant, il peut représenter un potentiel danger, lorsqu’il est sous votre oreiller pendant que vous dormez, à cause de votre surexposition aux ondes électromagnétiques.



Les effets nocifs du téléphone cellulaire sur le cerveau sont dorénavant indéniables. Il est de notoriété publique que dormir avec votre téléphone portable posé sur la table de chevet ou sous l’oreiller est une très mauvaise idée, car l’appareil émet un rayonnement électromagnétique auquel vous êtes fortement exposé toute la nuit. La plupart des médecins désapprouvent, de ce fait, de dormir avec un téléphone en marche auprès de soi.

Le docteur Joël Moskovitz, directeur du Centre de santé familiale et communautaire à l’Université de Californie, confirme divers dangers liés au téléphone portable. À l’instar de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il soutient que les téléphones mobiles et tous les appareils électroniques en général sont potentiellement dangereux pour l’organisme et recommande de les éteindre la nuit.

En dormant avec un téléphone allumé

Les téléphones fonctionnent avec des radiations ionisantes et des longueurs d’onde qui ont des effets nocifs sur l’organisme. Ils altèrent le système d’autorégulation de certains processus biologiques, comme le cycle circadien, et perturbent la production de mélatonine, l’hormone responsable du sommeil.

En transportant le téléphone en poche

Le médecin estime que ranger son téléphone constamment en poche expose les parties génitales à un niveau de rayonnement dangereux pour le système de reproduction.
À ce sujet, l’étude effectuée sur la marine norvégienne quant à l’utilisation du téléphone portable montre une diminution de la mobilité, du nombre et de la viabilité des spermatozoïdes. Il est donc conseillé de tenir le téléphone à plus de deux centimètres du corps.

En étant en contact direct et permanent avec le téléphone

Il est démontré que l’être humain génère un champ électromagnétique, c’est la raison pour laquelle il peut être soumis à un électrocardiogramme ou un électroencéphalogramme, pour vérifier son état de santé.

De ce fait, l’exposition permanente à la pollution électromagnétique peut induire des symptômes d’hyper-électrosensibilité, tels que l’insomnie, des maux de tête, la fatigue chronique, les acouphènes, des troubles visuels et de la mémoire et autres.
Quelques règles de base pour réduire les effets du téléphone :

Utiliser un kit mains-libres

Selon certains spécialistes, il est préférable de communiquer par le moyen d’une oreillette, car les radiations sont dix fois moindres.

Limiter la communication vocale

Il est recommandé de ne pas téléphoner en voiture et de réduire, autant que faire se peut, le temps passé au téléphone ; afin de limiter le bain d’ondes électromagnétiques. Privilégier les SMS serait aussi une alternative.

Garder le téléphone à bonne distance

Plusieurs spécialistes avisent de ne pas laisser le téléphone allumé sous l’oreiller, voire de l’éteindre au coucher. Mais à défaut, il est préférable de le tenir à 50 cm au moins de la tête. Ils stipulent également de ne pas coller le téléphone à l’oreille en parlant, mais de garder une distance de 2 cm.

Vérifier le débit d’absorption spécifique

Le débit d’absorption spécifique (DAS) est le niveau de radiations électromagnétiques qu’émet un téléphone portable sur l’organisme. Une étude dénommée Ghandi démontre que les ondes électromagnétiques affectent plus gravement le cerveau des enfants. Il serait donc judicieux de rechercher sur Internet le DAS de l’appareil que vous souhaitez acquérir. Vous pouvez aussi retrouver le DAS sur la notice d’utilisation.

En France, par exemple, un décret impose aux fabricants de téléphones cellulaires un DAS inférieur à 2 W/Kg sur 10 g de tissu humain, au niveau du tronc et de la tête.

Source : www.santeplusmag.com



Partagez :

Unordered List

loading...