Images de modèles de Storman. Fourni par Blogger.

Blog Archive

Video Of Day

Text Widget

Sample Text

Rejoignez nous sur Facebook

Popular Posts

Pages

Get Social

Lutte pour la vie: la plante qui m’a sauvé du cancer – Histoire vraie!

 

Un homme de Bulgarie raconte la façon dont il a combattu le cancer. Son histoire donne de l’espoir à de nombreuses personnes et pour découvrir pourquoi elle est si populaire, vous pouvez continuer à lire!


« En 2002, on m’a découvert une tumeur du cerveau – bénigne. J’ai immédiatement été admis à la « BLD – Sofia » pour une opération. La tumeur était de 5×5 cm mais l’opération a réussi. Pour moi, les neurochirurgiens de cet hôpital sont les meilleurs de Bulgarie.

Au bout de 2 ans, les résultats ont montré que la tumeur s’était à nouveau développée (métastases) et avait presque la même taille à nouveau. J’ai dû subir une deuxième opération mais la chirurgie s’est mal passée et j’ai été paralysé de la main gauche et du pied gauche. Après l’examen de la tumeur, les médecins ont déclaré qu’elle était atypique.

Puis je suis retourné voir l’oncologue et j’ai dû subir des séances de radiothérapie qui n’ont pas eu d’effet car la tumeur est réapparue à nouveau, ce qui a imposé encore une nouvelle opération.  Ensuite, je suis allé au service de rééducation et là, j’ai eu la chance de rencontrer un homme qui m’a changé la vie. Il m’a confié qu’il souffrait d’un cancer du rein. Après l’échec de sa chirurgie, on lui a donné 3 à 4 mois à vivre.

Puis, il a rencontré une femme qui lui a parlé d’une plante et de la méthode de préparation pour le traitement. La plante appelée sureau est un arbuste qui pousse dans les déserts, le long des rivières et des chemins de campagne, et dans les forêts. Les baies de sureau ressemblent à des myrtilles et ont presque la même taille. On peut les cueillir fin août – début septembre.

Recette maison:

Les fruits doivent être bien mûrs pour avoir des propriétés médicinales.
Lavez les baies de sureau et placez-les dans un bocal, en alternant une couche de baies de sureau et une couche de sucre fin, et remplissez le bocal jusqu’en haut.
Conservez dans un endroit ensoleillé pour la fermentation.
Au bout de 2 semaines, placez le bocal dans le réfrigérateur.
Vous pouvez faire 2, 3 ou 4 pots, mais au moins 2 sont nécessaires pour durer toute l’année.
Prenez une cuillère à café chaque matin sur un estomac vide, 10 minutes avant les repas.
L’homme qui m’en a parlé qui m’a convaincu de l’effet de ce traitement. J’ai attendu 2 mois pour récolter les baies de sureau et préparer la recette. Puis, j’ai commencé à en prendre régulièrement. Depuis ma dernière opération, 4 années ont passé, et jusqu’à maintenant, je n’ai pas eu de cellules métastasiques dans mon corps. »

Vous pouvez prendre des baies de sureau en même temps que les médicaments que vous prenez car c’est une plante qui est bénéfique pour le système immunitaire et contre de nombreuses autres maladies. Les baies de sureau doivent être mûres et si vous en avez quelques-unes qui sont vertes ou qui ne vous paraissent pas mûres, il vaut mieux ne pas les utiliser. Les fruits devraient être tendres et foncés, presque noirs. Au début de votre traitement, assurez-vous d’avoir des toilettes à proximité car environ une demi-heure après les avoir consommées, on peut avoir fréquemment besoin d’aller aux toilettes.

Par ailleurs, les personnes en bonne santé peuvent prendre du sureau si elles veulent juste renforcer leur système immunitaire. C’est un bon atout contre la grippe, par exemple.

Assurez-vous de ne consommez les baies de sureau que dans leur version fermentée car leur effet purgatif est trop puissant quand elles ne sont pas préparées. Attention aussi à ne pas cueillir le sureau yèble dont les fruits sont toxiques. Il tourne ses baies vers le ciel alors que le sureau noir tourne ses fruits vers le sol.

Les puissants effets du sureau noir peuvent s’expliquer par la présence de polyphénols qui sont des composés antioxydants naturels reconnus pour stimuler le système immunitaire. Les anthocyanes qui sont les pigments bleu-violacés sont parmi les plus puissants dans le règne végétal. Des études révèlent que ces molécules ont la capacité de contrecarrer l’effet dommageable des radicaux libres et permettent de diminuer aussi les risques d’apparition de maladies comme le cancer, les troubles cardio-vasculaires et les maladies neuro-dégénératives.

Les épreuves de cet homme et son bien-être actuel nous apprennent que le remède ne coûte parfois rien, nous avons juste besoin de quelqu’un qui nous fournit l’information.

Source

More Categories

loading...