Indignation ! Le Canada légalise la zoophilie


Sur fond d'une sinistre affaire de pédophilie, la plus haute instance juridique canadienne a tranché et rappelle que les relations sexuelles avec les animaux, à condition qu'elles n'incluent pas de pénétration, sont légales.


Scandale ! Cette nouvelle loi qui chamboule tout canada. Un règlement qui soulève les vagues et crée la polémique. Les défenseurs des animaux doivent se tirer les cheveux : la Cour suprême canadienne a légalisé la bestialité sous certaines conditions…

La Cour suprême canadienne a statué sur la définition du crime de bestialité. Selon les juges, la pénétration est nécessaire pour qu'un crime de bestialité soit commis.

Un niet catégorique ! 

Interdire le sexe avec les animaux ? Les éleveurs US disent non! Cette décision juridique fait place suite au procès d'un homme reconnu coupable d'agressions sexuelles sur ses belles-filles pendant des dizaines d’années, et condamné à 16 ans de prison.

 Un des chefs d'accusation à son encontre était d'avoir forcé une de ses belles-filles à commettre des actes de bestialité. Mais comme l'accusé a plaidé que la définition traditionnelle de la bestialité, qui trouve ses racines dans la Common Law, nécessitait un élément de pénétration, il a été acquitté de ce chef d'inculpation.
Les associations des droits des animaux se sont indignées face à ce jugement. Selon une porte-parole du groupe Animal Justice, citée par Lapresse.ca, "C'est un signal d'alarme quant au fait que les lois sur la protection des animaux sont totalement archaïques au Canada".

 Mais ce n'est pas à la Cour de statuer sur la définition, mais au Parlement. Seulement, comme la Cour suprême a voté à six contre un la définition actuellement en vigueur, difficile de croire en une révolution, ce qui ne manque pas d'inquiéter les défenseurs des animaux.

Mais dans quel monde vivons-nous ? Vraiment l’heure est à la mobilisation !

Source 

Unordered List

loading...