Les personnes qui ne boivent pas d'alcool seraient plus susceptibles de mourir jeunes !


Une nouvelle étude récemment publiée démontre que les personnes buvant régulièrement sont moins susceptibles de mourir prématurément que les personnes qui ne se sont jamais adonnés à l'alcool. Oui oui, vous avez bien lu: Selon Time, s'abstenir de tout alcool peut conduire à une vie plus courte qu'une consommation régulière -- et modérée d'alcool.



Surpris?  Cette étude pourtant très sérieuse (rien a voir avec d'autres prétendues études ) s'est penchée principalement sur des individus entre 55 et 65 ans, et le a étudiés sur une période de 20 ans - en incluant des variables complexes allant de la situation socio-économique au niveau d'activité physique des sujets.
Dirigée par le psychologue Charles Holahan de l'Université du Texas à Austin, l'étude a révélé que le taux de mortalité étaient très élevé chez ceux qui n'avaient jamais bu une gorgée Et chez les gros buveurs...Mais qu'il baissait considérablement  pour les buveurs modérés ne dépassant pas les trois verres par jour.

Parmi les 1824 participants, seuls 41% des buveurs modérés sont morts prématurément par rapport à un énorme 69% de non-buveurs. Pendant ce temps, les gros buveurs ont légèrement mieux résisté que les abstinents, avec un taux de mortalité de 60%. (!)

Malgré les risques accrus pour la cirrhose et plusieurs types de cancer --
pour ne pas mentionner la dépendance, les accidents, sans même parler du nombre incalculable
 de conneries que l'on peut faire quand on est trop bourré, ceux qui sont bien imbibés
sont moins susceptibles de mourir que les personnes qui restent à sec.
Une explication possible est que l'alcool rend social, l'activité sociale etant essentiele pour maintenir la santé physique et mentale. Il a déjà été prouvé que les non-buveurs présentent plus de signes de dépression que ceux qui fréquentent les tavernes (peut être parce qu'ils ne peuvent ils pas noyer leurs soucis dans l'alcool ?

D'autres aventages ont été reconnus à la consommation modérée d'alcool, notamment en ce qui concerne la santé cardiaque et la circulation (en particulier le vin rouge, riche en antioxydants)

Même si il est important de boire de façon responsable, c'est une étude qui mérite qu'on y porte un toast. Santé !

Source

Ailleurs sur le Web

loading...