Un enfant explose l'anus de son agresseur pédophile avec un pétard


Une scène macabre se déroulait à Syracuse, New-York, États-Unis. Un pédophile a violé une petite fille de 10 ans. Luc Mayer a dit qu'il était seulement capable de commettre ses crimes horribles parce qu'il pouvait enlever son moniteur de la cheville sans que les autorités s'en aperçoivent.



Luc Mayer a été condamné à la prison à vie sans libération conditionnelle l'an dernier après le meurtre d'une bibliothécaire et d'avoir violer une petite fille de dix ans à Syracuse, New York.
Mayer, 46 ans - était en liberté sous caution au moment présumé de son crime.
Dans la nuit de l'assassinat et du viol, Mayer a démantelé son bracelet, et l'a remonté et laissé sur un lit dans la maison de sa mère à Cicero avant d'aller au centre commercial au Nord de Syracuse.

Les autorités ont déclaré qu'il est entré dans la voiture des victimes armé, a ensuite attaché Stefany Bresnahan et sa fille et a agressé sexuellement sa fille sur le siège arrière.

Il a poignardé et étranglé Stefany - qui a travaillé comme bibliothécaire - car elle luttait pour empécher sa fille de se faire violer.

La mère et la fille venait juste d'entrer dans leur voiture après avoir achetés des pétards pour le 10e anniversaire de sa fille quand Mayer a ouvert la porte arrière.

Il s'est ensuite assis sur le siège du conducteur et a conduit jusqu'à une route tranquille. Lorsque Mayer avait fini de violer la petite fille de 10 ans, celle-ci a eu l'idée d'allumer un pétard et de l'enfoncer dans l'anus de son agresseur et de s'échapper du véhicule.
 Mayer, a été capturé sur une route plus tard, cette nuit là, dans un état critique.
Une enquête fédérale a révélé que l'agent de probation de Mayer avait reçu 46 alertes indiquant que quelqu'un avait trafiqué son moniteur sur une période de six semaines.

Ceux qui sont impliqués dans cette affaire ont depuis été licenciés ou rétrogradés.

Mayer a également été condamné l'an dernier à 30 ans dans une prison fédérale pour possession de plus de 11.000 images et 1100 vidéos de pornographie juvénile.

Source