Des scientifiques à Amsterdam ont détruit des tumeurs du cancer du sein en 11 jours sans chimio



Toute journée où une nouvelle étude montre un remède potentiel pour le cancer est une bonne journée, et des scientifiques pourraient avoir aboutit à une percée dans la recherche sur le cancer du sein.
Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes, environ 1 femme française sur 9 vont développer un cancer du sein dans leur vie; l’essai clinique pourrait avoir trouvé un moyen de nous en débarrasser une fois pour toutes à l’avenir.

Percée dans la recherche sur le cancer du sein

La recherche présentée par le professeur Nigel Bundred lors de la conférence européenne sur le cancer du sein à Amsterdam a révélé qu’ils avaient testé l’efficacité de deux médicaments appelés Herceptin (alias trastuzumab) et Lapatinib.

Les deux médicaments sont déjà couramment utilisés dans le traitement du cancer du sein, mais c’est la première fois qu’ils ont été combinés et utilisés avant la chirurgie et la chimiothérapie. Ce qu’ils ont trouvé était qu’ils étaient en mesure d’éliminer certains types de cancer du sein en seulement 11 jours.

Financé par Cancer Research UK, ils avaient l’intention d’utiliser ces médicaments pour combattre une protéine appelée HER2 (récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain) qui influence la croissance et la division des cellules cancéreuses. Le cancer du sein HER2-positif est plus susceptible de revenir que les autres types de cancer.

Ce qui rend également ce traitement très séduisant est le fait qu’il élimine la nécessité de la chimiothérapie et de la chirurgie. Les effets secondaires temporaires tels que la perte de cheveux, les vomissements et la fatigue sont également évités, ce qui rend le traitement moins impactant. La chimio n’est ni totalement efficace, ni le bon choix pour un grand nombre de patients, donc les solutions de rechange sont les bienvenues.

Résultats de l’étude

257 femmes atteintes de cancer du sein HER2-positif ont été sélectionnées pour l’étude, la moitié prenant la combinaison de médicaments et l’autre moitié étant le groupe témoin.
Ce qu’ils ont trouvé était que parmi celles qui prenaient les médicaments, 11% n’avaient plus de cellules cancéreuses résiduelles dans les deux semaines et 17% des cas présentaient des tumeurs considérablement réduites.

Parmi le groupe témoin qui ne prenait que l’Herceptin, il a été constaté 0% de cas sans aucune trace de cellules cancéreuses et 3% seulement ont montré une diminution de la taille de la tumeur. De toute évidence, les deux médicaments combinés ont un effet majeur sur les cellules du cancer du sein plutôt que d’être utilisé seuls.

Le problème actuellement, cependant, est que la licence de l’Herceptin le rend disponible uniquement pour une utilisation parallèlement à la chimiothérapie et pas seul. Les résultats de cette étude peuvent cependant aider à changer cela.

Bien qu’il y ait encore beaucoup de travail à faire, nous espérons que c’est une étape importante dans la lutte contre l’une des maladies les plus mortelles au monde. Avec les avancées médicales s’améliorant chaque année, il est tout à fait possible que cela pourrait se produire plus tôt que prévu!

Source

Ailleurs sur le Web

loading...